Comparaison entre élèves témoins (non-violents) français et canadiens du Québec

jeudi 26 avril 2007
par  Daniel Favre
popularité : 30%

Le tableau 3 présente les analyses de la variance appliquées aux troubles du comportement des élèves témoins.

Les élèves français et québécois témoins se différencient sur quatre catégories de troubles du comportement. Il y a une différence significative sur les catégories de retrait (F = 7,15 ; p = ,009), de l’anxiété/dépression (F = 5,13 ; p = ,025), des troubles de l’attention (F = 5,58 ; p = ,020 et des problèmes intériorisés (F = 5,23 ; p =,024). Les élèves français témoins obtiennent un score moyen plus élevé sur ces quatre catégories que les élèves québécois. Cela signifie que les élèves français sont plus en retrait (moyenne des français = 3,82 ; moyenne des québécois = 1,40), ont plus de problèmes d’anxiété/dépression (moyenne des français = 5,27 ; moyenne des québécois = 2,08), plus de troubles de l’attention (moyenne des français = 7,95 ; moyenne des québécois = 3,60) et plus de problèmes intériorisés (moyenne des français = 9,00 ; moyenne des québécois = 3,92) que les élèves québécois. Il n’y a pas de différences significatives pour toutes les autres catégories de comportement.

Voir ci-dessous le fichier pdf :
Tableau 3.


Documents joints

Tableau 3